Instant classique : La petite Dorrit – Charles Dickens

Au sein de ce conte, Charles Dickens semble nous dépeindre, grâce à l’apparition de nombreux personnages, la société victorienne à la fois dans ses qualités, mais également dans sa noirceur profonde. Au-dessus de tous ces sombres secrets planent nos deux personnages principaux, Amy Dorrit et Arthur Clennam, qui cherchent à se défaire de cette société très souvent malhonnête.

Les Hauts de Hurlevent – Emily Brontë

 » […] Tu dis que je t’ai tuée, hante-moi, alors ! Les victimes hantent leurs meurtriers, je crois. Je sais que les fantômes ont erré sur la terre. Sois toujours avec moi… prends n’importe quelle forme… rends-moi fou ! Mais ne me laisse pas indicible ! Je ne peux pas vivre sans ma vie ! Je ne peux pas vivre sans mon âme ! « 

Dix petits nègres – Agatha CHRISTIE

Ce fut une lecture parfaite pour Halloween ! J’en ai frissonné, j’ai été angoissé, j’ai eu peur… Je sentais mon coeur s’accélérer au moindre danger, ou à la moindre frayeur des personnages. 
On se croit sans cesse à l’intérieur d’une montagne russe de sensations, qui ne s’arrêtera qu’à la dernière page… et encore (j’en ai encore le souffle coupé). 

Notre-Dame de Paris – Victor Hugo

Le roman de Victor Hugo nous rend témoin d’un récit romantique et dramatique parfaitement dépeint grâce à une plume élégante et harmonieuse qu’elle décrive la beauté ou la cruauté. C’est un plaisir littéraire que quiconque voudrait lire Hugo devrait découvrir.

Nana d’Emile Zola

L’histoire est profonde, vivante et d’une réalité noire, sans artifice ni idéalisation. Zola nous dépeint avec perfection le tableau de la débauche et de la passion, dans un univers sombre, au cœur duquel, la fosse du désespoir se creuse sans répit. J’ai beaucoup appréciée l’histoire du début à la fin.