20.000 Lieues sous les mers – Une histoire passionnante mais un défaut majeur…

J’avoue, je n’ai pas commencé par le livre le plus sûr 😅

Beaucoup m’ont conseillé de commencer par Le tour du monde en 80 jours, mais je n’ai pas écouté et me suis dit que le gros pavé qu’est 20.000 lieues sous les mers était plutôt sympa 😂

« Le professeur Aronnax, son domestique Conseil et le harponneur Ned Land, qui cherchaient à capturer un fantastique monstre marin, se retrouvent prisonniers du capitaine Némo, à bord de son sous-marin le Nautilus.
Quel lourd secret cache Némo pour vouloir les retenir ainsi à jamais ? C’est alors que parallèlement au fabuleux périple maritime qu’ils entament, s’engage une lutte psychologique et culturelle entre Aronnax et Némo.
À l’envoûtement créé par les aventures et les découvertes fabuleuses, s’ajoute le piment des joutes scientifiques et historiques auxquelles s’adonnent le professeur et le capitaine. »
– Babelio

Honnêtement, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Jules Verne a une qualité d’écriture tellement fluide qu’on a l’impression que les pages sont aussi douce qu’un nuage ☁️

L’histoire est vraiment fascinante. Cette excursion de sept mois sous l’océan est poignante, attirante, merveilleuse et, étrangement, agréablement facile à se représenter.

Les personnages sont très attachants et ont chacun une personnalité tellement forte qu’on ne peut en oublier aucun ! Le professeur Aronnax, Conseil (son assistant) et Ned Land (ami et chasseur de baleines) ont des esprits et des personnalités très attachants. Chacun est diamétralement différent, mais il nous faut vivre avec les trois personnages pour obtenir, dans nos yeux de lecteurs, ce superbe combo qui nous pousse à nous attacher à eux. Quant au capitaine Nemo, il est une énigme à lui tout seul. Je l’aime et en même temps je m’en méfie. On ne sait pas qui il est, et ce qu’il fait sous les océans à bord de son Nautilus, mais il reste néanmoins d’une fascination troublante.

J’ai tout de même un gros point négatif à relever et qui a faillit me faire abandonner le livre : Cette déblatération zoologique beaucoup trop intrusive… J’ai souvent arrêté ma lecture, car j’en avais clairement marre de lire des pages et des pages d’espèces aux noms totalement farfelus, qu’il aurait fallu chercher sur le web un par un pour vraiment savoir de quoi il s’agissait… Bon, j’ai tout de même réussi à tenir bon, mais je ne vous cache pas que j’ai fini par sauter les pages de descriptions zoologiques !

Par ailleurs, j’ai bien fait de garder patience et de continuer ma lecture. La fin m’a vraiment apporter un sentiments positif de légèreté et de lourdeur. Cette fin fait partie de ces excipit qui vous créer un pincement au cœur quand vous prenez conscience que la page que vous avez tourné est la dernière.

Conclusion :

Je trouve le roman vraiment bien maîtrisé, avec une aventure fascinante, une intrigue solide, d’excellents retournements de situations et une fin qui nous laisse une certaine nostalgie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s