Instant classique : La petite Dorrit – Charles Dickens

Ce roman… Je l’ai clairement, au départ, acheté pour sa couverture. En effet, je suis une grande amoureuse des livres anciens ! Quand j’ai vue cette édition sur le stand d’un vendeur de livre d’occasion, je n’ai pas hésité. Le livre que j’ai rencontré est une vieille édition d' »Hachette et Cie » (probablement l’ancien nom des éditions Hachette que l’on connait tous). Ce que j’aime dans ces vieux ouvrages, ce sont principalement leurs couvertures. En effet, je suis une grande adepte du hardback, mais également de toutes ces fioritures qui décorent ces romans (dorures, dessins, arabesques, etc). Je trouve que dans une bibliothèque, ils offrent un charme incroyable. De plus, ils sont à la fois parfait pour la lecture et la décoration.

Je l’ai acheté il y a deux ans, et je le lis enfin 😅 Mais je dois dire que je ne comprends pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour le découvrir ! Ce roman est une véritable petite pépite ! 🤩

Charles Dickens ?

Charles Dickens est l’un des plus grands romancier anglais du XIXe siècle (époque victorienne). Grandissant au sein d’une famille modeste, son enfance ne semble pas des plus joyeuse. Sa famille fait face à une terrible descente en enfer, suite à des problèmes financiers, qui la plongera dans la misère et emprisonnera son père pour dettes. Charles Dickens vivra donc une enfance très difficile. La misère, la pauvreté, l’absence d’enfance joyeuse, l’argent, etc, seront donc des thèmes très présents dans ses romans (on peut déjà dire que ses œuvres ne sont vraiment lumineuses). À partir de 1833, il commencera à écrire dans des journaux/magazines de contes.

Son premier livre de contes paraît en 1837 : Les esquisses de Boz. Dans la même année, Les aventures de M. Pickwick paraissent et fait face à un grand succès.

Parmi ses principales œuvres, nous avons :

  • Les Aventures d’Oliver Twist
  • De Grandes Espérances
  • Contes de Noël
  • David Copperfield
  • Un conte des Deux Villes

Nous ne savons pas grand-chose de la mort de Charles Dickens qui meurt en 1870.

La Petite Dorrit

La Petite Dorrit est le onzième roman de Charles Dickens. Ce roman est divisé en deux parties/livres :

  • Livre 1 – « Pauvreté »
  • Livre 2 – « Richesse »

Nous sommes au cœur d’une œuvre satirique (= « écrit dont le but est de critiquer un sujet, de dénoncer quelque chose »). En s’inspirant de son enfance, et de la vie de son père, Charles Dickens cherche à dénoncer la société et certaines institutions royales, comme la prison pour dettes (lieu emprisonnant les condamnés sans qu’ils puissent travailler) qui aura une grande place dans le roman.

Au sein de ce conte, Charles Dickens semble nous dépeindre, grâce à l’apparition de nombreux personnages, la société victorienne à la fois dans ses qualités, mais également dans sa noirceur profonde. Au-dessus de tous ces sombres secrets planent nos deux personnages principaux, Amy Dorrit et Arthur Clennam, qui cherchent à se défaire de cette société très souvent malhonnête.

On ne peut pas le nier, ce roman est assez sombre et son intrigue n’est pas simple à suivre. En effet, au fil des chapitres, on voit apparaître et disparaître de nombreux personnages (soit 44 au total). En dehors d’Arthur Clennam et La Petite Dorrit, certains personnages me sont encore flou.

Résumé (Babelio) :

La petite Dorrit a vu le jour dans une prison où son père est enfermé, avec toute sa famille, après avoir fait faillite.
[Elle] se dévoue pour les siens, notamment en travaillant pour Mme Clennam. C’est chez cette femme étrange qu’elle rencontrera Arthur… Mais des biens ignorés vont rendre les Dorrit subitement très riches. La petite Dorrit saura-t-elle garder sa modestie et son humilité ? La vie sera-t-elle devenue si belle ?

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié ce roman. On peut même dire qu’il fait partie de mes coups de cœur 2021. Je me suis beaucoup attachée au personnage d’Amy Dorrit (alias La petite Dorrit) qui a un cœur et un esprit aimant, chaleureux, sensible et altruiste. Le personnage de Clennam est également l’un de mes favoris grâce à sa gentillesse, son élégance et son honnêteté.

L’univers du livre est vraiment captivant. On retrouve, à travers les personnages, les diverses personnalités qui composent la société anglaise de l’époque victorienne. En lisant ce conte, on prend conscience que les personnes en qui on a le plus confiance, ne sont pas toujours celles que l’on devrait croire. Charles Dickens nous dépeint fidèlement la réalité du genre humain sans artifice ni idéalisation. Nous ne sommes pas dans une histoire à l’univers doux et chaleureux. Nous sommes au cœur d’un conte à la crudité frappante, qui nous montre que la vie n’est pas sans difficulté et qu’il n’y a pas qu’un seul méchant dans l’histoire.

L’évolution de la vie de la petite Dorrit est très intéressante. Rencontrant des personnages de toutes classes sociales, on se rend vite compte que l’argent est souvent une plus grande source de malheurs que le reste. La modestie et la simplicité de la petite Dorrit semble permettre au lecteur de cerner ce qui est vraiment important dans notre vie : l’amour, le partage et la solidarité face aux difficultés de l’existence.

En soit, avec ces multiples personnages et la qualité assez élevée de l’écriture, on pourrait au premier abord penser que le roman de Dickens ne sera pas simple à lire. Finalement, c’est une lecture dont je n’ai pas vue les pages défiler. Le texte est fluide, la plume de l’auteur nous plonge aisément dans l’histoire et l’intrigue en elle-même est vraiment passionnante. De plus, ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est que, l’histoire a beau être pleine d’obstacles pénibles, elle se termine tout de même bien (comme un conte classique).

Conclusion :

Charles Dickens est un classique de la littérature anglaise. Avec Jane Austen, ou encore les sœurs Brontë, il est un incontournable de l’époque victorienne. Et je pense que si l’histoire de la Petite Dorrit vous intéresse et que vous n’avez pas encore découvert Dickens, ce roman est un très bon début 😊

J’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu.

À bientôt !

Au cœur des Lignes

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s