Abandonner une lecture… Une chose à ne pas penser en tant que lecteurs ?

Que pensez-vous du fait d’abandonner une lecture plutôt que de subir des centaines de pages pour annoncer qu’on est arrivé à la fin ?

Image par Pexels de Pixabay

J’ai fréquenté pas mal de lecteurs, et j’ai souvent constaté que passer à une autre lecture, avant d’avoir terminé celle du moment, était limite un « sacrilège »… 😈 Pendant des années, j’ai obéi à cette règle en me disant que, si je ne lisais pas un livre en entier, on me ferait culpabiliser… Ce qui, maintenant que j’y pense, est ridicule !

Dans notre quotidien, nous avons suffisamment de difficultés et d’obligations. La lecture qui, souvent, est un loisir, ne devrait pas être un moment de supplice. On lit pour se détendre, et il vaut mieux apprécier ce qu’on lit.

Dans mon article précédent, je disais qu’avant d’affirmer une idée, il fallait en faire l’expérience. Et c’est une réalité dans la littérature. Beaucoup disent qu’ils n’aiment pas lire sans avoir ouvert un bouquin, qu’ils n’aiment qu’un genre littéraire sans en connaître d’autres, etc. Découvrir d’autres genres, et sortir de notre zone de confort, est une manière de s’ouvrir à divers univers et, surtout, de s’ouvrir plus de porte. Mais cela ne veut pas dire que vous devez vous obligez à continuer quelque chose que vous avez expérimenté, mais que vous n’aimez pas. Vous pouvez très bien essayer de découvrir un roman et, si le courant ne passe pas, l’abandonner pour passer à autre chose ! Bien évidemment, il va de soi que s’arrêter au bout de la 5e page est ridicule 😂

Abandonner un livre, c’est ce qui vient de m’arriver avec Le Rouge et le Noir de Stendhal.

Pourquoi ?

J’ai fait l’effort d’aller jusqu’à la page 400, en pensant qu’il y aurait une évolution. Finalement l’histoire est restée très monotone, et surtout, très ennuyante… J’ai donc décidé d’arrêter et de chercher une nouvelle lecture bien moins contraignante.

Image par Syaibatul Hamdi de Pixabay

Habituellement, j’aime les classiques de cette époque (réalisme/naturalisme). Mais ici, je dois dire que je n’ai rien trouvé pour rester accrochée à l’histoire… C’était probablement la volonté de Stendhal de créer un personnage aussi peu intéressant, ennuyant, et de proposer une histoire en longueur. Mais, personnellement, j’ai fini par saturer.

Il y a deux livres dans ce roman. Et, je vous l’avoue, j’aurais tellement voulu que le premier soit réduit de moitié (ça m’aurait surement donné la motivation de le terminer) 😫. Nous sommes censés observer l’ascension sociale de Julien Sorel. Pourtant, on entend beaucoup trop parler de sa « romance » entre lui et la femme du maire… Je veux bien comprendre que cette histoire est le premier tremplin pour entrer dans la Haute Société, mais là, ça devenait de la torture psychologique ! 😅

Arrivée au livre 2, je pensais qu’on entrerait enfin dans le vif du sujet… Mais j’ai constaté que je m’ennuyais de plus en plus… Au fil de mes lectures, mon cerveau déconnectait à tel point que je ne savais pas ce que j’avais lu en détails…

Alors, personnellement, j’ai pris conscience qu’il ne servait à rien de s’assommer à coup de mot pour simplement annoncer fièrement qu’on a lu un Stendhal…

Des livres de cet auteur, il y en a d’autres. Et je suis sûr que je finirais par en trouver un à mon goût. Mais Le Rouge et Le Noir n’a pas su me convaincre… Je préfère donc ne pas m’attarder sur cette lecture. Si je devais en faire un article complet et détaillé, je n’aurais jamais eu la capacité de vous pousser à vous intéresser à cet ouvrage. Je sais que beaucoup l’ont aimé, et ils vous seront d’une meilleure aide dans votre choix de lecture. De mon côté, j’ai tout même trouvé intéressant de vous faire ce petit article à propos du fait de ne pas culpabiliser d’abandonner un livre.

Honnêtement, je pense qu’il n’y a aucun problème à se libérer d’une lecture pénible, pour retrouver un moment agréable. Et je ne comprends toujours pas ceux qui annoncent le contraire. Personnellement, je pense qu’imposer un livre et obliger quelqu’un à ingurgiter des mots qu’il ne supporte pas, est l’une des principales causes du dégoût de la lecture dans notre société. En effet, je pense qu’il vaut mieux motiver un enfant (ou un adulte) en lui laissant le choix, plutôt que de lui imposer quelque chose qui transformera la lecture en une punition (ce qui est bien dommage quand on sait toute la capacité d’imagination que peut proposer un livre – Pensez à Harry Potter 😊).

Alors oui, pour les plus « traditionnels » de notre société, j’aurais abandonné un classique et/ou une littérature importante pour notre culture. Mais finalement, j’ai tout simplement mis de côté un livre qui ne m’apportais aucune motivation, ni d’apprentissage, ni de lecture. J’ai donc décidé de l’échanger avec un nouveau roman !

Mais en ce moment, pour rester dans cette envie de diversifier mes lectures, comment je choisis mes livres ?

Image par Nino Carè de Pixabay

Depuis quelque temps, je fais en sorte de m’ouvrir à de nombreuses lectures, et surtout, de diversifier mes lectures. J’utilise donc les listes de challenge, qu’on retrouve un peu partout sur le web. Je sélectionne celles qui m’intéressent, puis les écris dans un carnet. Enfin, quand vient le moment de choisir une nouvelle lecture, on entre un peu dans le moderne (😂), je demande à Google de me donner deux chiffres au hasard : un pour sélectionner la liste de challenge et l’autre pour sélectionner le type de livre à trouver dans ma bibliothèque. Cela peut paraître très futile, je vous l’accorde. Mais de mon côté, c’est une chose que j’apprécie faire et qui ne me cause aucun tort 😉 Pour cette nouvelle lecture, j’ai dû trouver « un romand publié avant 1900 ». J’ai donc sélectionné La petite Dorrit de Charles Dickens. C’est le premier Dickens que je lis et je croise les doigts pour que la lecture soit agréable 🍀

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s