« J’aimerai lire en VO… Mais comment m’y prendre ? »

Parmi les lecteurs, qui ne s’est jamais demandé comment était écrites l’histoire originale de notre bouquin préféré ? Qui n’a jamais entendu certaines personnes se plaindre du fait que la version française n’avait aucune cohérence ?

Qui a tout simplement eu, au moins une fois, l’envie de livre quelque chose dans une autre langue ? Qui, 3 minutes plus tard, barre cette idée en se disant qu’il n’aura jamais un niveau assez élevé pour comprendre ?

Je pense qu’on est, pour beaucoup, déjà passé par là 😅 Mais si je vous disais qu’il ne faut pas obligatoirement être bilingue pour lire en langue étrangère ?

En effet, la lecture (comme l’oral) est un bon moyen pour s’améliorer dans la langue qu’on apprend, ou qu’on a appris à l’école (je pense notamment à l’anglais, mais ça marche pour toutes les langues). Lire permet d’acquérir du vocabulaire, améliorer son orthographe, comprendre la grammaire… Un peu comme en français (plus vous lisez, plus les mots et la syntaxe reviennent, et plus vous les mémorisez) 😊 Et, en soit, c’est à peu près le même système avec les films et les séries !

Maintenant, peut-être faut-il trouver une méthode pour lire en VO sans s’emmêler les pinceaux et ne plus rien comprendre à l’histoire ? 🤔 Il n’y a pas de méthode à suivre obligatoirement. Il suffit de trouver ce qui vous correspond le mieux, et d’avancer à votre rythme (ne surtout pas vous mettre la pression). Que vous lisiez un magazine, un roman, un manga, etc, l’important est de rester motivé ; mieux vaut faire cinq minutes de lecture par jour, que d’abandonner au bout de trois jours (un peu comme le sport 💪).

Alors, let’s go, voyons si l’on peut trouver un bon entraînement pour booster son cerveau face à la lecture d’une langue étrangère ! 😁

Conseil n°1 : Évaluer son niveau de langue

Comme je le disais plus haut, notre niveau de langue n’est pas un frein pour lire en VO. Cependant, il faut trouver les livres qui correspondent à notre niveau actuel (on augmentera la difficulté petit à petit).

Gardons notre image sportive. Souvent, en tant que débutant, on a tendance à se lancer tout de suite sur des exercices compliqués puis à abandonner et annoncer que le sport n’est pas fait pour nous. Mais il faut d’abord entrainer ses muscles et commencer par des exercices dédiés à notre niveau. Pour la lecture en VO, c’est pareil. La pire erreur est de se jeter sur un ouvrage (souvent parce que c’est notre livre favori). Certains livres, que l’on voit sur les réseaux sociaux, requièrent généralement un niveau intermédiaire, voire bilingue. Alors, si vous avez des bases solides, vous pouvez tenter l’aventure. Mais si les fondations sont trop fragiles, ne commencer pas votre voyage trop rapidement (vous finirez par vous décourager)…

Pensez à réaliser un test de niveau de langue pour savoir où vous en êtes dans votre maîtrise linguistique – je vous assure que c’est très utile pour connaître notre possibilité de lecture 😉 De nombreux sites proposent ce type de test, notamment l’université de Cambridge. Ces tests vous permettent de vous positionner dans ce qu’on appelle l’échelle CERCL. Cette échelle vous permettra de trouver et comprendre votre niveau de langue actuel. Par exemple, de mon côté, j’ai un niveau B2. Je suis donc dans un niveau « utilisateur indépendant », c’est-à-dire que je peux comprendre et interagir dans une conversation, mais également lire des textes assez avancés. Mais je n’ai pas non plus un niveau bilingue (C1, C2). Il y aura donc beaucoup de chose que je ne comprendrais pas, ou pour lesquelles j’aurais besoin d’un temps d’assimilation.

À partir de là, vous pourrez rechercher des lectures correspondant à votre niveau actuel 😊 Et comme je le dirais souvent, l’important est de commencer à lire en VO puis acquérir des bases fortes petit à petit (on monte les échelons tranquillement) 🍀

Conseil n°2 : Commencez par des livres pour enfants ou des romans jeunesses

Quand on apprend une langue, on retombe un peu dans l’enfance (comme quand vous avez appris le français). Et étant petit, on ne lisait ni du J.K Rowling, ni du Tolkien, et encore moins du Stendhal ou du Zola.

Afficher l’image source

Est-ce que vous vous souvenez de Roald Dahl ? Vous avez surement entendu parler de Matilda, ou encore de Charlie et la Chocolaterie ? 🍀 Eh bien, sachez que c’est un auteur britannique ! Ses livres sont donc normalement en anglais. Pourquoi ne pas commencer par ces jolies classiques qui ont bercé notre enfance ? 😊

De plus, parmi les livres jeunesses (ou autres), il existe deux types de livres :

  • Les versions bilingues
  • Les versions unilingues

Les livres bilingues sont généralement un bon moyen pour commencer la lecture en VO. Ces ouvrages proposent le livre en deux langues (une page pour chaque langue). Vous aurez donc l’histoire en anglais d’un côté, et en français de l’autre par exemple.

Honnêtement, n’hésitez pas à reprendre les même bases que quand vous étiez petit. Quand on débute dans une langue, utiliser les livres pour enfants est un excellent moyen de s’améliorer. En plus, qui n’a jamais aimé certaines histoires destinées aux petits ? Les contes n’ont pas d’âge comme les Disney 😉

Conseil n°3 : Choisissez le support qui vous convient le mieux

Plutôt liseuse, livre papier, audiobook ? À vous de faire le choix qui vous plait le plus !

Image par Coffee Bean de Pixabay

Mais surtout, prenez un support qui vous aidera dans la compréhension linguistique ! Si vous sélectionnez l’audiobook vous courrez le risque de ne pas comprendre l’histoire, alors que la liseuse vous permettra de cliquer sur le mot incompris.

Et le plus important : ne vous obligez pas à prendre un support juste pour en prendre un. La lecture en VO vous fera déjà sortir de votre zone de confort – pas besoin de compliquer les choses.

Conseil n°4 : Vous avez un livre fétiche dans votre bibliothèque ? Pourquoi ne pas vous le procurer en anglais ?

Il y a un livre que vous avez déjà relu des milliers de fois ? Je pense notamment aux Potterhead, ou aux fans de Twilight, Le seigneur des anneaux, Game of Thrones, etc. Vous connaissez l’histoire sur le bout des doigts, du nom des personnages à leurs répliques ? Alors pourquoi ne pas tenter de redécouvrir l’aventure originale ?

Si votre cerveau maîtrise un livre en français, il lui sera plus rassurant de se pencher sur la même histoire dans une autre langue (langue qu’il aura tout de même déjà rencontré plusieurs fois). Il ne lui restera alors plus qu’à s’habituer à la nouvelle, et non à la compréhension de l’histoire.

De mon côté ça a plutôt bien fonctionné. Je me suis procurée les Harry Potter et les ais relus au fur et à mesure. Le petit plus : vous pouvez vous créer votre propre version bilingue ! Il suffit de prendre les deux versions et de tourner les pages simultanément (il n’y a pas de raison pour les éditions françaises de couper des passages 🤔).

Conseil n°5 : Ne passez votre temps à rechercher tous les mots que vous ne comprenez pas ! Vous allez en devenir fou !

Souvent on se dit que la meilleure méthode est de chercher chaque mot qu’on ne comprend pas… Mais finalement, on finit par se retrouver avec une cinquantaine de définitions pour un seul chapitre. Personnellement, je vous conseillerai de ne surtout pas faire ça. C’est un risque à vous décourager.

Afficher l’image source

Gardez tout de même une feuille à côté de vous. Écrivez les mots que vous rencontrez souvent et que vous ne comprenez pas (ne vous attardez pas sur des termes peu fréquents que vous n’entendrez surement jamais à l’oral). Continuez votre lecture en tentant de comprendre l’histoire principale (si vous ne comprenez pas entièrement la description, sur cinq pages, d’un paysage, ça n’est pas grave. L’important est de connaître la raison de cette description – souvent le héros se trouve en face). Puis, une fois votre temps de lecture terminé, fixez-vous un moment pour rechercher les définitions et les écrire dans un carnet (ou votre ordinateur). Et si le mot se présente très souvent dans le livre, alors écrivez le, cherchez sa définition sur internet (exemple : Reverso) mais laissez l’écriture de celle-ci à plus tard.

N’oubliez pas qu’au départ, une lecture en VO ne sera pas aussi stimulante qu’une lecture dans notre langue. Il faudra d’abord s’adapter et voir ce type de lecture comme un moyen de s’améliorer. Le fait de plonger entièrement dans l’univers arrivera au fil des efforts 😉

Conseils n°6 : Ne vous forcez pas !

Lire en langue étrangère, ça n’est pas comme lire en français. Vous ne pourrez probablement pas rester des heures sur un texte. Votre cerveau finira par se lasser et cela deviendra un supplice pour vous.

Afficher l’image source

Trouvez le temps qui vous correspond et ne restez pas essentiellement sur ce livre. N’hésitez pas à lire d’autres choses à côté. Si vous n’êtes pas bilingue, utilisez la lecture en VO lors de vos séances d’entrainement linguistique. Servez-vous-en pour faire une pause entre une leçon de grammaire et une mémorisation de vocabulaire (cela vous permettra de varier les exercices et de ne pas vous lasser).

Il vous faudra beaucoup plus de temps pour lire en langue étrangère. Si vous avez l’habitude de lire un livre en une semaine, dites-vous que vous aurez besoin de 4 à 8 semaines (voire plus) pour une version originale. Alors, continuez à lire d’autres choses à côté et ne vous mettez surtout pas la pression concernant le temps que l’autre livre vous prendra.

De mon côté, je lis A Column of fire de Ken Follet. Ce roman me prendra le temps qu’il faudra, mais je ne resterai pas des heures dessus de peur de me décourager face à la difficulté linguistique. Cela fait un mois que je le lis. Mais mon cerveau ne peut se concentrer que 5 à 10 minutes par jours. Par ailleurs, je vous assure que c’est amplement suffisant, et ça ne me pose aucun problème. Cela me permet de m’améliorer, de comprendre beaucoup mieux l’anglais, et surtout, de ne pas me frustrer (j’ai pu lire pleins d’autres romans à côté) 😊

Alors, la méthode la plus importante sera celle-ci : ne vous forcez pas, ne vous frustrez pas, ne vous obligez pas et prenez du plaisir dans votre lecture 😉

Conclusion :

Bon, je voulais rester sur 5 conseils, mais finalement un petit 6ᵉ est venu poindre le bout de son nez 😂 J’espère que vous ne m’en voudrez pas 😘

Si vous avez d’autres conseils/méthodes qui ont fonctionné pour vous, n’hésitez pas à les partager en commentaire 😊

À très bientôt 😉

Au Cœur des Lignes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s