La sultane andalouse – Muriel ROMANA

Entré au coeur d’une histoire troublante, dans la grande ville de Grenade au XVe siècle… 

Une revisite du célèbre conte de Barbe-Bleu dans l’univers oriental des Milles et Une Nuits

File:Sintra znimok 7.jpg - Wikimedia Commons

La Sultane Andalouse est un roman de Muriel Romana paru aux éditions N°1 (une branche des éditions Calmann-Lévy) le 1er octobre 2011. Ce roman fait exactement 292 pages. 

MURIEL ROMANA ?

Muriel Romana est à la fois écrivain, journaliste et scénariste. Elle a participé à la production de nombreux films tels que 1942 Christophe Colomb ou encore Le Dernier Empereur

Elle va écrire de nombreux scénarios pour le cinéma ainsi que pour la télévision. Elle est l’auteure de la saga Marco Polo constituée de trois tomes : La Caravane de Venise, Au-delà de la Grande Muraille, Le Tigre des mers. Ainsi que du roman La sultane Andalouse

File:Rosati harem-dance.jpg - Wikipedia

Résumé:

 » Grenade, XVe siècle. 

Fille du désert, Samara danse parmis les dunes chaque matin. Lorsque le calligraphe du sultan la surprend ainsi au lever du jour, fasciné, il décide de la ramener en son palais, au pied de l’Alhambra. Et de l’y garder. 

Derrière les hauts murs ajourés, Samara découvre un univers dominé par les trois femmes du calligraphe. Nul ne lui révèle le mystère qui hante cette cage dorée. Son maître moins que quiconque. Il a besoin de sa silhouette effilée, de ce ventre qu’il laissera vide pour jouir de ses projets… aussi sombre que son encre. 

Mais la danseuse n’est pas une proie ordinaire… »

Jan-Baptist Huysmans — Wikipédia

Une revisite du conte de Barbe-Bleu… C’est une lecture très tentante si l’on apprécie ce conte. Cette fois, j’ai laissé la Book Jar de côté pour lire ce roman qui; en lisant le résumé; m’a semblé à la fois intrigant et prometteur d’une très bonne lecture. 

Nous nous situons au XVe siècle, dans la ville de Grenade, au temps de l’Andalousie Orientale. Samara est remarquée par le calligraphe du sultan qui décide de la ramener dans son palais. Arriver à bon port, elle rencontre les trois femmes du calligraphe qui se révèlent à la fois agréable et dangereuse. Samara aura pour rôle de danser pour le maître. Mais elle ne s’imagine pas la réalité de sa présence ici, et personne ne semble vouloir lui parler du secret qui hante ces murs. Elle va tenter de résoudre ce mystère mais elle ne pensait pas devoir faire face à un danger aussi grand et terrifiant. 

L’HISTOIRE :

Nous sommes, avec ce roman, dans une histoire à la fois historique, ensorcelante et terrifiante. Je pense que beaucoup d’entre nous connaissent déjà la terrible histoire du conte de Barbe-bleu. Nous sommes ici dans un roman original de part la revisite que l’auteure a choisi de faire et l’univers oriental dans lequel elle a décidé de la situer. 

Du début à la fin, nous nous trouvons dans un suspens puissant. Plus l’histoire avance, plus elle nous donne l’impression de découvrir un mystère de plus en plus dangereux. Tout est secret dans ce palais : le calligraphe, la succession étrange des danseuses, la mort mystérieuse de celles-ci, les encres, la vie au coeur de ces murs, les trois femmes… 

Nous suivons la vie de Samara dans le palais, jours après jours. Nous vivons avec elle ses peurs, ses chagrins et ses joies, son évolution dans la danse, ses amitiés nouvelles ainsi que l’apparition de ses ennemis… Nous vivons tout et ressentons tout ce que le personnage ressent. 

L’univers oriental dans lequel évolue le personnage est absolument magique et ensorcelant. L’auteure nous décrit un palais et un extérieur magnifique et on découvre une culture vraiment passionnante. 

C’est une histoire qui fut prenante, mais elle fut également agréable et appaisante. On retrouve parfaitement le conte de barbe-Bleu à travers ces lignes, que ce soit au début, au milieu ou encore à la fin. Mise à part l’univers qui change (ce qui est très original), on réussit à détecter les élements importants du conte : la revisite a été réussi avec brio. 

LES PERSONNAGES :

Le personnage de Samara est quelqu’un de très attachant. Elle est douce, gentille (tout en gardant une dose de courage qui lui permettra de s’imposer), et très talentueuse. Le roman est écrit à la première personne, ce qui fait que nous vivons avec elle tous ce qu’elle ressent jour et nuit. Elle est très bien décrite, ce qui fait que l’on n’a aucun mal à se la représenter dans les détails. 

Pour les personnages secondaires (que je vous laisse découvrir lors de votre lecture), ils sont également très bien décrits. On les voit à travers les yeux de la jeune danseuse et on apprend, avec elle, à les aimer ou à les haïr. 

L’ECRIVAIN ET SA PLUME :

La plume de l’auteure est très élégante. Elle joue avec les belles phrases, ce qui apporte un petit côté poétique à certains passages de l’histoire. Une grande partie du roman porte sur l’apprentissage et la beauté de l’écriture, et l’auteure n’hésite pas à nous montrer cette beauté littéraire à travers sa propre plume.

Ce fut une lecture très agréable et pleine d’émotion qui nous laisse dans une certaine satisfaction à la fin du roman. L’auteure est très douée dans le maniement de la langue française, ce qui offre une lecture de qualité aux lecteurs. 

Le roman se lit très fluidement. Il y a quelques mots de vocabulaire un peu plus complexes (les tissus orientaux…) à rechercher pour bien se les imaginer, mais cela reste une lecture très fluide et agréable au fil des pages. 

CONCLUSION:

La Sultane Andalouse fut une très bonne lecture dans laquelle je n’ai trouvé aucun défaut. C’est une histoire passionnante, envoutante et terrifiante qui nous transporte dans un univers plein de rebondissements et d’émotions. 

La plume de l’auteure ainsi que ses personnages viennent apporter une qualité supplémentaire au roman. Quant à la revisite du conte de Barbe-Bleu dans l’Andalousie maure; qui est parfaitement réalisée; elle apporte la touche finale au roman qui devient (pour ma part) un coup de coeur garantit. 

Une Merveilleuse lecture…

File:Exterior of Alhambra, 2008.jpg - Wikimedia Commons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s